Instant bullshit

Le monde de la musique tourne largement autour des groupes mais c’est une erreur. Ecrire sur la musique, tout comme faire un label ou organiser des concerts, ça a au moins autant de valeur et c’est au moins autant essentiel, en tous cas dans une scène où il n’y aurait pas d’un côté les musiciens et de l’autre juste des spectateurs.

Instant Bullshit est un blog – revendiqué comme tel, même pas honte – lyonnais qui publie des chroniques de disques et des reports de concerts accompagnés de jolies photos en noir et blanc. L’auteur a écrit dans Perte & fracas et la naissance de I.B. – qui fait suite à Heavy mental – semble plus ou moins correspondre au moment où Hazam a cessé de publier sur le site rennais.

Musicalement, le blog trempe en gros dans les mêmes eaux que Rad-Yaute – il arrive assez souvent qu’on en vienne à parler des mêmes groupes au même moment -, à savoir un spectre assez improbable qui va du punk jusqu’à des musiques plus expérimentales, en passant par tout ce qui touche de près ou de loin à la noise, ça va de soi. Le contenu est en plus solidement ancré dans la scène locale du fait des chroniques de concerts qui permettent souvent de découvrir des projets avant tout le monde – un groupe jouant la plupart du temps sur scène avant de sortir un disque, n’est-ce-pas. Dans un monde idéal, il y aurait des Instant bullshit, qui donneraient des nouvelles des mondes musicaux souterrains partout.

Faut pas trop chercher l’objectivité dans Instant bullshit et c’est vraiment ce qu’il y a de mieux. Les articles sont longs, souvent sinueux – l’auteur a initié une rubrique « Chroniques express » pour se forcer à plus de brièveté – mais creusent un truc qui leur est propre. J’imagine que les meilleurs magazines sont composés de gens comme ça, de voix individuelles qui t’ouvrent la porte d’un univers. Personne n’a besoin de lire que le groupe machin a sorti un album de métal-bidule et qu’une vidéo sera visible sur vos écrans le 25 décembre. La seule chose intéressante, c’est de lire sur ce qui aimante une personne de manière viscérale vers une musique et qui la pousse à creuser son sujet encore et encore.

Il n’y a pas d’autre façon d’écrire sur la musique.

>>>>>>>>>> INSTANT BULLSHIT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.